Des sextoys qui vous espionnent ? C'est désormais une réalité !

Un plaisir non sans risques !
Ecrit par

Scandale sous la couette ! Un vibromasseur We-Vibe est accusé d'espionnage et de haute trahison par ses utilisateurs. Un procès à plusieurs millions de dollars s'est ouvert ! On vous dit tout de cette folle histoire

Des sextoys prêts à récolter vos données personnelles et pire encore vos habitudes au lit ? Ce n’est pas là le scénario douteux d’un mauvais téléfilm américain mais bien la réalité, ce de quoi sont accusés (à raison) les fabricants de We-Vibe un sextoy relié à une application pour un usage à distance, de base. De base oui car il s’est avéré que l’outil plaisir était avant tout un sérieux gadget espion livrant les données personnelles et même habitudes - type de relation, fréquence et même durée - sexuelles de ses utilisateurs ! Scandale sous la couette ! Déjà que beaucoup ont encore de préjugés sur les sextoys et autres accessoires cela ne va pas améliorer les choses. Le We-Vibe fabriqué par la société canadienne Standard Innovations dispose d’une fonction Bluetooth qui lorsque connectée à l’application permet de contrôler la fréquence vibratoire mais aussi l’intensité des mouvements du sextoy à distance avec son smartphone, une idée de génie a priori.

Sauf que l’outil collectait au passage des données sur les pratiques mais aussi des adresses mail destinées aux partenaires de la maison canadienne. Résultat les personnes ayant acheté le sextoy We-Vibe et celles l’ayant connecté à l’application peuvent recevoir de 40$ à 10 000$ maximum soit 3,75$ millions au total pour les plus de 300 000 propriétaires. Une coquette somme que la société a accepté de payer. Si même en faisant des galipettes on risque de se faire espionner le pire reste à craindre ! On vous rassure, le vibromasseur testé par la rédac' n'avait pas les idées aussi déplacées. Toutefois on réfléchira à deux fois avant de céder devant un nouveau gadget We Vibe !

Source : NPR - Crédit : WeVibe

Bad Buzz

Discuter


0 commentaire