La minaudière, accessoire star des fêtes, retour sur son histoire

La minaudière dans toutes les mains sur le tapis rouge du Met Gala en 2014
Ecrit par

La minaudière est un accessoire de mode festif par excellence, à mi-chemin entre le bijou et le sac. Retour sur l'histoire de cette création des années 1930, signée Van Cleef & Arpels

Un tube de rouge à lèvres rouge, un poudrier, une montre, un peigne et même un porte-cigarette... voilà ce qui composait la minaudière des femmes dans les années 1930, lorsque ce petit sac rigide fut inventé. Près de 100 ans après sa création, cet accessoire à mi-chemin entre le bijou et le sac à main est resté un incontournable du vestiaire féminin et accompagne les femmes sophistiquées à chacun de leurs événements où l'élégance est de mise. Au XIXème siècle, lorsque la minaudière sort sur le marché, elle a vocation à adapter le fameux vanity case au nouveau mode de vie des femmes, qui souhaitent désormais pouvoir se pomponner à tout moment de la journée. La légende veut que ce soit Salomon Arpels, dit Charles Arpels, l'un des fondateurs de la maison de joaillerie Van Cleef & Arpels qui eut l'idée de ce nouvel accessoire en voyant son amie Florence Jay Gould utiliser une vulgaire boite en métal blanc pour contenir ses indispensables beauté.

minaudiere, minaudiere van cleef arpels, van cleef arpels
Une minaudière de la maison de joaillerie Van Cleef & Arpels
minaudiere, minaudiere van cleef arpels, van cleef arpels
Une minaudière du joaillier Van Cleef & Arpels

Charles Arpels aurait donc, d'après les dires de la maison Van Cleef & Arpels en personne, imaginé la petite boite oblongue pour permettre aux femmes d'emporter avec elles leur nécessaire de beauté, tout en restant chic grâce à un écrin luxueux. Glissée dans une pochette de satin ou de velours, la minaudière se faisait discrète, mais une fois sortie de son fourreau, elle attirait les regards de par son opulence et son caractère précieux. Si la minaudière fut baptisée ainsi en référence à l'épouse de Charles Arpels qui avait pour habitude de minauder - de faire des manières pour charmer ses interlocuteurs - c'est aussi le comportement qu'elle provoquait chez les femmes qui la portaient avec fierté. A l'intérieur, tout était conçu de manière à optimiser l'espace et contenir le plus d'objets possible ; un véritable assemblage au millimètre près, rendu possible grâce à de nombreux compartiments.

minaudiere, minaudiere van cleef arpels, van cleef arpels
Une minaudière de 1926 par la maison de joaillerie Van Cleef & Arpels
minaudiere, minaudiere chanel, minaudiere chanel brasserie gabrielle
La minaudière Brasserie Gabrielle de Chanel

Véritable objet de joaillerie, la minaudière ne ressemblait donc en rien à la boîte en métal de madame Jay Gould, puisque des matériaux précieux étaient utilisés pour sa confection. Principalement en or, la minaudière s'ornait de laque, de nacres, de perles ou encore de diamants, rubis ou saphirs pour briller à la main des femmes. Aujourd'hui démocratisée et appropriée par les plus grandes maisons de couture (comme Chanel ou Louis Vuitton, qui l'ont interprétée de manière décalée) et enseignes de mode, la minaudière demeure un bel accessoire de mode, plus seulement utilisé comme nécessaire à maquillage mais destiné à remplacer le traditionnel sac à main ou pochette de soirée. Ennemie des femmes qui aiment emporter leur vie dans le sac, mais grande amie de celles adeptes du less is more, elle n'en reste pas moins un accessoire festif que l'on aime porter à la main en période de fêtes, et qui accommode à merveille une jolie paire d'escarpins, dont nous vous racontions l'histoire précédemment. Voilà en tout cas une histoire avec laquelle vous ferez mouche en famille à Noël, lorsque vos proches s'émerveilleront sur votre minaudière, qu'elle soit griffée Van Cleef & Arpels ou ASOS !

Source : vancleefarpels.com / paris-joaillerie.com / ninaelsacoco.com - Crédit : Pa Photos/abaca, Van Cleef & Arpels, Chanel
Les sites du réseau meltygroup












© 2016 meltygroupQui sommes-nousNous contacterNous suivreAnnoncerConditions d'utilisationInfos légales