Oscar de la Renta, Coach 1941, Philipp Plein, les temps forts de la Fashion Week de New York jour 5

Une silhouette du défilé Coach Automne-Hiver 2017/2018
Ecrit par

Les défilés se suivent et ne se ressemblent pas, la preuve avec les créations de Coach 1941, Oscar de la Renta et Philipp Plein aperçues en ce cinquième jour de Fashion Week new-yorkaise

L'Automne-Hiver 2017/2018 sera multiple, et la Fashion Week qui anime actuellement la Grosse Pomme en est la preuve. Dans le panorama de collections présentées lors de cette Saint Valentin, point de références romantiques et d'effusions de sentiments, mais des lignes affirmées, des vêtements qui continuent de redéfinir l'esthétique, de dévoiler la femme sous ses innombrables facettes, tantôt nomade bohème chez Coach 1941, street rock chez Philipp Plein ou reine du bal de promo chez Oscar de la Renta. Retour sur les défilés qui ont marqué ce 14 février.

Coach 1941

Depuis le temps que Stuart Vevers flirtait avec les inspirations Far West, il était temps que le stylistique britannique retranscrive ses envies d'évasion. Et pour la saison froide, il n'y est pas allé de main-morte ! C'est dans un cadre champêtre digne de La petite maison dans la prairie que le D.A a présenté une cinquantaine de silhouettes, foulant la terre aride dans des tenues utilitaires, presque fondues dans la neutralité du décor. Derrière le caractère rudimentaire des flanelles à carreaux couleur sable, des godillots en peau de bête ou des fourrures jetées sur les épaules pour se tenir chaud, les détails prennent encore plus de sens. Une encolure à froufrous ici, un liseré de dentelle par là, des cocardes soignées et même des bijoux dorés à l'or fin agrémentent les tenues avec une attention particulière. Plus loin, les sequins, patches, lacets de chaussures et élastiques tricolores font même leur entrée en scène, introduisant une note de modernité décalée. Et si Coach n'avait pas rhabillé la fermière de Brokeback Mountain à la mode de 2017, mais insufflé à la new-yorkaise d'aujourd'hui la naïveté et le naturel qu'elle cherche par-dessus tout ?

Oscar de la Renta

Changement de direction, changement d'univers pour l'Automne-Hiver, chez Oscar de la Renta. Fraîchement remise entre les mains du duo Laura Kim et Fernando Garcia, la maison rompt avec l'inspiration bohème qui avait marqué la belle saison pour revenir à ce qui avait fait sa notoriété dans les années 1970 ; tenues de soirée et autres robes de cocktail au programme. Mais d'ordinaire plus travaillée, réalisée avec un sens du détail implacable, l'esthétique Oscar de la Renta mise cette fois-ci sur une profusion de matières clinquantes pour apporter la note festive chic qui lui est propre. Robes à sequins, pardessus métallisés et jupes en fourrure cherchent ici à séduire la clientèle plus jeune, et si les manteaux oversized et pulls XXL font le job, l'ensemble proposé a la fâcheuse tendance à nous rappeler la collection automnale proposée chez Monse, autre maison où officie le fameux duo. Oscar ? Monse ? Cette rencontre des deux aura au moins le mérite de confirmer que Kim et Garcia ont su apporter leur propre patte dans cette première collection.

Une silhouette du défilé Oscar de la Renta Automne-Hiver 2017/2018
Une silhouette du défilé Oscar de la Renta Automne-Hiver 2017/2018
Tendances - Une silhouette du défilé Oscar de la Renta Automne-Hiver 2017/2018
Une silhouette du défilé Oscar de la Renta Automne-Hiver 2017/2018
Tendances - Une silhouette du défilé Oscar de la Renta Automne-Hiver 2017/2018
Une silhouette du défilé Oscar de la Renta Automne-Hiver 2017/2018
Philipp Plein

Rendre la NYFW great again - le dicton de Philipp Plein pour son défilé Automne-Hiver 2017/2018 - aura probablement été aussi successful que le vœux de Donald Trump de rendre l'Amérique great again. Dans cette mission qu'il s'est donnée à lui-même pour son premier show new-yorkais, le designer allemand a vu les choses en grand, jouant la surenchère à tous les niveaux. Parterre de stars en front row (dont Tiffany Trump), afterparties à gogo, Hot Felon en ouverture, logo placardés à tout-va... Philipp Plein s'impose comme le principal adversaire au mégalo Kanye West, avide de gloire. Chez Plein, la crème de la crème de ses précédentes collections s'est invitée sur le podium, agressant notre rétine de métallique futuriste, vinyle matelassé, fourrure colorée, velours écrasé, flammes de l'enfer et orgie de strass. Tous ses greatest hits compilés en un show d'anthologie, appuyant sa volonté de devenir le nouveau "Neighborhood King".

Une silhouette du défilé Philipp Plein Automne-Hiver 2017/2018
Une silhouette du défilé Philipp Plein Automne-Hiver 2017/2018
Tendances - Une silhouette du défilé Philipp Plein Automne-Hiver 2017/2018
Une silhouette du défilé Philipp Plein Automne-Hiver 2017/2018
Tendances - Une silhouette du défilé Philipp Plein Automne-Hiver 2017/2018
Une silhouette du défilé Philipp Plein Automne-Hiver 2017/2018
Tendances - Une silhouette du défilé Philipp Plein Automne-Hiver 2017/2018
Une silhouette du défilé Philipp Plein Automne-Hiver 2017/2018
Source : meltyFashion - Crédit : Instagram @coach, Facebook Philipp Plein, Facebook Oscar de la Renta