Raid Amazones 2016 en Californie : la rédac' vous invite au voyage

La vue de l'hôtel Double Tree By Hilton Golf Resort Palm Springs
Ecrit par

La rédac’ a participé au 15ème Raid Amazones en Californie, dans la région de Greater Palm Springs. Une expérience incroyable que l’on vous raconte au jour le jour

JOUR 1 - Le départ

Il est 8h tapantes et me voilà devant les portes de l'aéroport Roissy Charles de Gaulle, apercevant déjà des dizaines de silhouettes rouges qui s'affairent derrière les vitres. Nous sommes le samedi 12 novembre, et c’est à cet instant que le célèbre Raid Amazones débute, avec ses quelques 300 participantes prêtes à décoller pour la Californie. Pour la 15ème édition de ce raid exclusivement féminin, 99 équipes ont répondu à l’appel, avides de traverser la planète pour s’offrir une semaine où activités sportives (course à pieds, VTT, canoë, triathlon...) découverte de la culture locale et rencontres humaines sont intimement liées. Toutes rassemblées devant le comptoir d’enregistrement du vol d’Air Tahiti Nui, les Amazones ne passent pas inaperçues, déjà vêtues des vêtements fournis par l’organisation, et munies de leur sac de voyage assorti.

A l’embarquement, j’ai le privilège de monter dans l’avion en premier pour une séance photo en petit comité. Car si j’ai la chance d’être moi aussi une Amazone cette année, c’est grâce à Visit California, partenaire du raid, qui a convié meltyFashion pour découvrir la région à travers ce grand événement sportif. Accompagnée de journalistes, de professionnels du tourisme et de mes deux acolytes Anne Dubndidu et Maïder Oyarzabal avec qui je forme la team media, nous prenons la pose dans l’appareil, surexcitées à l’idée d’arriver bientôt aux Etats-Unis.

Arrivée à l’aéroport de Los Angeles, baptisé LAX, l’envie me prend d'entonner le titre bien connu de Miley Cyrus, “I hopped off the plane at LAX, with a dream and my cardigan”. Sauf que mon sac est rempli d’affaires de sport, et qu’en plein mois de novembre, la chaleur accablante m’oblige à me mettre en t-shirt. Aaaah, le choque thermique, difficile de regretter Paris ! Je grimpe dans un car direction la région de Palm Springs à deux heures de route de Los Angeles, où l’hôtel Double Tree by Hilton m’attend. Le car se faufile dans la circulation dense de la métropole et après 12 heures de vol, les Amazones n’arrivent plus à rester éveillées. Je retrouve malgré tout mon énergie pour le cocktail et le dîner qui nous attendent sur la grande pelouse de l’hôtel mais à 21h, je suis déjà dans les bras de Morphée.

JOUR 2 - Les Amazones prennent leurs marques

Il n’est pas 5h30 du matin que j’ai déjà les yeux grand ouverts ; qu’à cela ne tienne, j’ai rendez-vous à 7h du matin pour le petit déjeuner, je ne serai pas en retard ! Alexandre Debanne, le co-créateur du Raid Amazones, nous rassemble ensuite toutes devant la vue imprenable (montagnes en arrière-plan et golf en premier plan) pour inaugurer officiellement la 15ème édition du raid. La journée se déroule paisiblement : en dehors du dernier checking médical et de l’atelier VTT, où l’on nous apprend à réparer une chambre à air, on nous donne quartier libre jusqu’au soir. L’occasion de piquer une tête dans la piscine de l’hôtel et de découvrir le superbe complexe qui l’entoure. Le soir, les festivités reprennent autour d’un repas convivial, où tout le monde ne parle que d’une chose : la première épreuve de trek qui aura lieu le lendemain matin...

californie, californie tourisme, californie palm springs, palm springs, californie cathedral city
Le 2ème jour du Raid Amazones 2016 en images
JOUR 3 - Première épreuve : un trek dans la réserve naturelle de Pipes Canyon

C’est à la fraîche que je retrouve les équipes Visit California le lundi matin, pour un petit déjeuner plein d’entrain. Il faut prendre des forces pour ce qui nous attend : 11km en plein désert californien, ça se prépare ! Dès 7h, tout le monde dans le car direction Pipes Canyon, une réserve naturelle à 40km au nord de la vallée de Coachella. L’euphorie est palpable sur le trajet, et alors que je sors enfin du bus 1h plus tard, j’entends déjà les premières arrivées lancer des cris de guerre au loin. Les warrior sont prêtes à mater la montagne qui se dresse devant elles ! Si l’on arrive à courir durant les 4 premiers kilomètres, passant d’un paysage asséché à des oasis ombragées, la suite du parcours s’avère plus chaotique entre montées rocheuses et descentes sablonneuses. Malgré l’effort, impossible de ne pas prendre le temps d’admirer le paysage aride, avec ces gigantesques cactus que l’on voit dans les films de western, et ces carcasses d’arbres morts qui jouissent néanmoins d’une superbe photogénie. Je m’arrête quelques minutes devant un point de vue incroyable surplombant le désert - un décor instagrammable au possible et dans lequel je ne peux m’empêcher de poser, sous l’objectif de mes équipières. #tropcanyon. Le trek se termine dans la bonne humeur, sous les applaudissement des équipes ayant déjà franchi la ligne d’arrivée. Une collation avalée et hop, il est déjà temps de regagner le car pour la suite des festivités. Et quelles festivités ! Avant de regagner notre foyer, c’est à Pioneertown que nous faisons escale, un village datant des années 1940 et qui servait autrefois de décor de film et d’auberge pour les acteurs. Saloon, poterie, banque, bureau de poste… Pioneertown laisse rêveur et parfois même interloqué face à des bâtisses étrangement décorées. Et quelque chose nous dit que la région de Greater Palm Springs n’a pas fini de nous surprendre !

californie, californie tourisme, californie palm springs, greater palm springs, pipes canyon, pipes canyon indian loop trail
Le 3ème jour du Raid Amazones 2016 en images
JOUR 4 - Deuxième épreuve : du VTT dans le désert d'Anza-Borrego

Il est 4h du matin lorsque mon réveil sonne ce mardi ; un choc qui fera écho à celui de la deuxième épreuve du Raid Amazones 2016 en Californie. Si les guerrières que nous sommes sont si matinales, c’est pour aller affronter la course de VTT dans le désert d’Anza-Borrego, à 80 miles de là ; une épreuve volontairement raccourcie par l’organisation seulement quelques jours avant, pour la rendre plus accessible aux Amazones. What ?! Je prends un peu peur face à cette nouvelle, qui n’augure rien de bon sur ce qui m’attend : la course est-elle si difficile ? Va-t-on vraiment souffrir autant de la chaleur ? A peine deux coups de pédale effectués, j’ai déjà la réponse à mes questions : oui, l’épreuve va être une vraie galère. Si on nous avait annoncé un terrain sablonneux, on fait face à une véritable plage en plein désert. J’aurais bien ôté mes chaussures pour y glisser mes orteils, mais il va malheureusement falloir essayer de rouler sur ces sentiers mouvants, encadrés d’arbustes épineux. La tâche est rude, et je me résigne à pousser mon vélo à de nombreuses reprises. Finalement, alors que j’ai l’impression que je ne réussirais jamais à me sortir de ce bourbier, les paysages changent et se succèdent, tous plus spectaculaires les uns que les autres. Après avoir traversé un canyon fait de terre craquelée rougeâtre - un endroit beaucoup plus praticable ! - j'atterris au beau milieu d’une vallée lumineuse, au fond de laquelle les strates de montagnes se dessinent. Un contraste saisissant, auquel je ne m’étais certainement pas attendu. Après une série de ravitaillements d’eau pour endurer le cagnard, la course se termine dans une partie désertique caillouteuse, où la moitié des équipes Visit California se retrouvent en fin de peloton ; eh oui, c’est ça de s’arrêter sans arrêt pour photographier le paysage ! Ce quatrième jour de Raid Amazones ne se sera pas privé de nous laisser sur les rotules et nous en aura définitivement mis plein les yeux ; le désert Californien a plus d’un tour dans son sac...

californie, californie tourisme, greater palm springs, anza borrego desert, anza borrego californie, anza borrego greater palm springs
Le 4ème jour du Raid Amazones 2016 en images
JOUR 5 - Troisième épreuve : Du canoë sur le lac Salton

Le sommeil avait anesthésié la douleur, mais le réveil ranime mes courbatures en même temps que moi. Mes jambes souffrent encore de l’épreuve de VTT de la veille, mais la course de canoë qui m’attend en ce cinquième jour du Raid Amazones 2016 devrait leur donner un peu de répit. C’est à Salton Sea, le plus grand lac de Californie issu d’une crue du fleuve Colorado dans les années 1900 mais malheureusement déshabilité depuis plusieurs années, que les Amazones vont disputer leur troisième épreuve, entre chaîne de montagnes et désert aride. Si la vue de la baie est à admirer, avec cette étendue d’eau à perte de vue et ces carcasses de poissons échoués sur le sable, les pagaies sont bien les seules choses que je vois durant près de 2h30. Installée dans un canoë 3 places avec mes co équipières Anne et Maïder, je ne réalise pas encore la distance qui nous attend : une boucle de 16km sur une eau d’un calme plat. Certes, une brise nous aurait certainement pénalisées, mais un petit courant favorable aurait été le bienvenu ! Après avoir peiné sur près de 4km, un sauveteur local juché sur son jetski nous donne une précieuse astuce pour nous aider à prendre de la vitesse - pagayer en mobilisant tout son buste. Miracle, on accélère immédiatement la cadence et on rattrape notre retard, même si nous franchissons tout de même la ligne d’arrivée en avant-dernière position. Pas facile de parcourir 16 bornes à la seule force de ses bras ! C’est mes trapèzes qui vont s’en rappeler un moment… Je me déleste de ma pagaie ainsi que de mon gilet de sauvetage, admire une dernière fois le paysage qui s’éclaircit à mesure que midi approche, puis laisse derrière moi Salton Sea car Los Angeles nous attend, et je ne manquerais rien ça pour rien au monde...

californie, californie tourisme, greater palm springs, salton sea, salton sea greater palm springs, lac californie, lac sale californie, lac greater palm springs
Le 5ème jour du Raid Amazones 2016 en images
JOUR 6 Quatrième épreuve : Une chasse au trésor dans Los Angeles

Une alarme retentit au loin, dans la chambre toujours plongée dans le noir. Il est tout juste 4h du matin à Palm Springs, mais c'est bel et bien l'heure de se lever. La cité des Anges attend les amazones en cette sixième journée de raid. Oublié le décor désertique et ses conditions extrêmes : la ville du cinéma le nouveau terrain de jeu des 300 participantes ce jeudi, pour une gigantesque chasse au trésor. La mission ? Parcourir Los Angeles en large et en travers pour répondre à des énigmes sur l'histoire de la ville et ses innombrables secrets. C'est par groupes de 8 que l'on part à l'assaut de la métropole, lâchées dans Hollywood avec une roadmap et une carte de métro. “A quoi correspondent les couleurs du drapeau de Los Angeles ?”, “Quelle est la ville de départ de la route 66 ?”, “Quelle personnalité a demandé à avoir son nom sur le Walk of Fame ?”... A mesure que l'on traverse les quartiers, les questions se corsent et il faut ouvrir l’œil pour trouver les indices dispersés autour de nous. L'animation effervescente d'Hollywood avec ses personnages déguisés et ses étoiles de stars, le centre d'affaires Downtown LA où buildings étincelant côtoient petits immeubles de briques, le Grand Central Market pour un repas à la bonne franquette, Santa Monica et sa mythique jetée où trône une fête foraine sédentaire, puis Venice Beach, lieu de rencontre des skateurs, artistes et sportifs... On ne sait plus où donner de la tête, tant cette ville que l'on a déjà vue 1000 fois dans les films nous captive. Arrivées à l'étape finale - la Muscle Beach de Venice, de laquelle on peut observer les basketteurs en action, mais aussi les surfeurs téméraires au loin,les équipes se prêtent à une dernière épreuve défi : répondre à un quizz spécial 7ème art, puis tenir 4mn en gainage dans le sable. Challenge accepted ! Pas mécontentes d'arriver à la fin de la chasse au trésor, nous passons nos derniers instants sur la plage de sable fin, admirant le soleil se coucher et les vagues s'écraser contre les rochers. A l'heure où le soleil disparaît derrière la ligne d'horizon, les skateurs désertent leur terrain de jeu et les 300 amazones regagnent les bus, des souvenirs plein la tète.

californie, californie los angeles, californie la, los angeles, visit los angeles, los angeles tourisme
Le 6ème jour du Raid Amazones 2016 en images
JOUR 7

En cet avant-dernier jour en Californie, l’organisation du Raid Amazones nous fait grâce d’un cadeau : une grasse matinée ! C’est à 7h30 que les 96 équipes participantes quittent l’hôtel à bord des bus, direction Moreno Valley et son superbe lac artificiel, qui pourrait d’ailleurs accueillir les Jeux Olympiques de 2024 si jamais ils avaient lieu à Los Angeles. Pour l’épreuve de triathlon qui nous attend, le temps est clément et je me réjouis de la petite brise qui souffle sur la réserve naturelle : parcourir les 27km devrait être plus aisé que sous la farniente. Si la deuxième épreuve de VTT avait été un véritable enfer sur terre, je choisis de remonter sur mon vélo pour le run & bike matinal : j’espère que je ne le regretterai pas ! Je me sens un peu maso sur le coup, mais les 10km de piste s’avèrent plus amusants que le terrain sableux d’Anza-Borrego. Mes co-équipières, elles, me suivent en trottinant ; se régalant dans les petites montées et descentes du parcours. De retour au point de départ, le ravitaillement me fait de l’oeil, mais je ne m’attarde pas devant le buffet de fruits frais : le canoë nous attend, et après être arrivées avant-dernières à Salton Lake, je n’ai pas très envie de réitérer la performance ! Là, l’épreuve est également différente de notre première expérience, puisque courant et léger vent jouent grandement sur la traversée. S’il nous est parfois plus difficile d’avancer, nous sommes bien souvent guidées par le courant, ce qui nous permet de gagner l’île d’Alessandro sans trop se fatiguer. Manque de pot, nous voilà encore avant-dernières à accoster sur les berges pour la course d’orientation : le sort s’acharne ! C’est malgré tout dans la bonne humeur que nous partons à la recherche des 6 balises cachées sur l’ilôt, en compagnie de deux autres équipes Visit California. C’est ça la solidarité, on est toutes dans le même bateau ! Une petite heure nous suffit pour poinçonner toutes les balises, mais comme la tradition le veut désormais, la team Caliventurers franchit la ligne d’arrivée en 95ème position. On ne change pas une équipe qui perd ! Mais comme le disent si bien les Amazones, le Raid est avant tout une aventure humaine : au diable le classement tant qu’on prend son pied dans l’incroyable décor qu’est la Californie...

californie, californie tourisme, moreno valley, lake perris, perris moreno valley, lac perris, lac californie, vallee californie
Le 7ème jour du Raid Amazones 2016 en images
JOUR 8 - Sixième épreuve : Un trek dans le parc de Joshua Tree

Je suis encore une fois tirée d’un sommeil profond lorsque l’alarme retentit, à 6h du matin. Au bout du septième jour en Californie, la fatigue s’accumule mais il faut tenir bon : le Raid Amazones 2016 s’achève aujourd’hui, et en beauté. Dès l’aube, nous voilà en chemin pour Joshua Tree Park, l’un des parcs nationaux les plus réputés des Etats-Unis, baptisé ainsi pour les innombrables arbres de Josué qui l’habitent. Il faut dire que le décor est imprenable, avec ces centaines de cactus-arbres sortis d’une terre aride, encadrant les collines rocailleuses. Malgré le soleil aveuglant qui brille déjà à 8h, le fond de l’air est frais, ce qui nous change bien des premières journées californiennes, où la chaleur était au rendez-vous dès l’aube. Parfait pour affronter les 13km de trek qui nous attendent ! Malgré un terrain assez sablonneux, le parcours ressemble beaucoup à celui que l’on nous avait concocté à Pipes Canyon six jours plus tôt. Faux plat mouvant, montagnes rocheuses, canyons asséchés et plaines ponctuées de cactus défilent devant mes yeux, et je ne peux m’empêcher d’être déjà nostalgique de mon retour en France. Je prends le temps de photographier le paysage et de l’imprimer derrière mes paupières : qu’importe la performance, le panorama vaut mieux qu’un bon classement. Et puis mes jambes n’arrivent plus à me faire avancer, je préfère donc m'imprégner une dernière fois de la Californie plutôt que de passer la ligne d’arrivée sans avoir rien vu. Tradition oblige, toutes les Amazones se sont regroupées sur la ligne d’arrivée pour nous accueillir, et toutes tendent leurs mains avec un engouement et un soutien émouvant. En une semaine, elles ont tissé des liens forts les unes avec les autres, et malgré les ambitions de chacune, toutes restent solidaires, jamais à cours d’encouragements. Un bel état d’esprit, que l’on retrouve plus tard dans le bus, lorsqu’elles se mettent à entonner le dernier tube de Justin Timberlake, remasterisé à la sauce Amazones. Ca c’est sûr, les filles savent mettre l’ambiance, et la soirée de clôture du Raid Amazones 2016 au bord de la piscine s’en souviendra ! Can’t stop the feeling !

californie, californie tourisme, greater palm springs, joshua tree national park, parc joshua tree, parc californie, arbre de josue
Le 8ème jour du Raid Amazones 2016 en images

C’est avec plein de souvenirs impérissables - des souvenirs d’émerveillement, de fous rires mais aussi de crises de nerfs - que je laisse derrière moi la Californie. Malgré tous les encouragements de mes proches, c’est avec beaucoup d’appréhension que je me suis lancée dans l’aventure Raid Amazones. Et si l’on m’avait dit que j’y arriverais, il m’était alors difficile d’y croire : on peut parfois se sous-estimer et le Raid Amazones m’aura permis de réaliser que notre corps et notre esprit sont capables d’endurer beaucoup plus que ce que l’on croit. Néanmoins, j’aurais aimé affronter le Raid avec un meilleur entraînement : si l’aventure est accessible à toutes les femmes, elle nécessite toutefois une bonne préparation physique pour vivre l’expérience dans les meilleures conditions. Lorsque l’on fait partie des plus jeunes participantes, pas facile de voir les aînées grimper sur le podium ! Une expérience à appréhender avec de l’entraînement, donc, pour toutes celles qui aiment se challenger, partager des moments mémorables avec des amies et des anonymes, retrouver l’esprit colonie de vacances mais aussi découvrir des endroits que l’on n’aurait pas forcément l’occasion de voir toute seule.

N'oubliez pas de retrouver le Raid Amazones 2016, sponsorisé par Visit California et Air Tahiti Nui sur le compte Instagram de @meltyFashion jusqu'au 20 novembre !

Source : meltyFashion - Crédit : meltyfashion.fr


0 commentaire