Victoria Beckham, Altuzarra, Alexander Wang, les temps forts de la Fashion Week de New York jour 3

Bella Hadid pour Alexander Wang
Ecrit par

A New York, la Fashion Week bat son plein. Hier, Victoria Beckham Altuzarra et Alexander Wang ont présenté leurs collections respectives Automne-Hiver 2017/2018. Décryptage.

Après Calvin Klein, Jason Wu et Jeremy Scott, d'autres designers ont pris le relais le 12 février dernier. Alors que New York s'est laissée surprendre par la neige, tout le gratin de la mode s'est quant à lui laissé surprendre par les collections de Victoria Beckham, Altuzarra et Alexander Wang. La Britannique a proposé une collection colorée, placée sous le signe de la liberté tandis que de son côté, Alexander Wang a préféré faire de son défilé une véritable fête. Enfin, Altuzarra a redonné leurs lettres de noblesse aux tragédies Shakespeariennes..

Victoria Beckham

En évoquant cette collection, la styliste britannique a été claire : "Il a toujours été question de femmes fortes et c'est encore plus le cas cette saison". "Avec tout ce qui se passe en ce moment, ce n'est pas facile d'être une femme de nos jours. Nous avons besoin d'être optimiste mais nous vouons aussi nous sentir en sécurité. C'est ce que j'ai essayé de retranscrire cette saison", a t-elle confiée lors d'une interview avant le défilé. Pour sa collection, Victoria Beckham a donc choisi de faire souffler un vent de liberté et c'est tout ce qu'il nous fallait en cette période bien difficile.

Victoria Beckham nous a toujours habituées à des silhouettes graphiques et épurées mais cette fois, on sent que le confort a pris plus d'ampleur : les coupes sont plus larges, plus fluides et même si le graphique est bel et bien présent, la volonté d'accorder plus de liberté se faire sentir bien plus que dans les collections précédentes. Côté couleurs, elle mise sur des valeurs sûres comme le bleu marine ou le bordeaux, se laissant parfois aller à des couleurs plus vives. On note que les gants font leur grand retour, de quoi donner une touche d'élégance à tout cette décontraction. L'idée est de redonner confiance aux femmes, de leur garantir une liberté qu'elles pourraient avoir peur de perdre et surtout, de leur offrir le confort qu'elle méritent sans pour autant perdre en élégance.

Altuzarra

Avant de se jeter dans l'arène de la Fashion Week new-yorkaise, Altuzarra a fait savoir qu'il soutenait ce que nous appellerions le planning familial en France, à savoir le "planned parenthood". Pour ça, il a été le premier désigner à vendre des tickets pour son défilé aux enchère afin de récolter des fonds - un point important à retenir de cette quatrième journée. En ce qui concerne sa collection, Altuzarra a plongé l'assistance au coeur d'une tragédie Shakespearienne, le tout en opposant le passé au présent.

Comme Victoria Beckham, l'idée était de faire en sorte que les femmes se sentent protégées tout en leur offrant l'élégance à laquelle elles tiennent tant. Ça, on le ressent notamment avec sa ré-interprétation des combat boots ainsi qu'à travers les capes, omniprésentes dans sa collection. Les imprimés fleuris nous renvoient à l'époque victorienne, les accessoires et la coupes des épaules nous évoquent des armures : c'est bel et bien un "dialogue entre le passé et le présent".

Alexander Wang

@cara_taylorrr opening #alexanderwang FW 2017 during #nyfw #MODELWERK #models #MWWOMEN #fashionweek

Une vidéo publiée par MODELWERK - MODEL AGENCY (@modelwerk) le

Alexander Wang, lui, a préféré transformer son défilé en véritable fête. Pour ça, le pre-show a été animé par Metro Booming. En ce qui concerne la scénographie, les invités présents ont presque eu l'impression d'assister à un concert : un podium au beau milieu de la foule et des bières à siroter pendant le défilé, on se serait cru à une rave party - de quoi faire sortir tout ce beau monde des sentiers battus et de ses habitudes.

Si vous n'avez toujours pas trouvé de raison de vous mettre au jean taille haute, sachez que vous feriez un investissement sur le long terme : le designer est parti sur des silhouettes fines, mises en valeur par du taille haute, justement. Kendall Jenner l'a prouvé en marchant fièrement sur le podium dans un pantalon de cuir noir. Pour cette collection présentée au RKO Hamilton Theater, Alexander Wang a choisi d'allier des silhouettes masculines à un esprit punk - appuyé par des robes à clous ou des tee-shirts vintage comme celui que portait Bella Hadid : "The Night of Treason", pouvait-on y lire. De la touche de XXL à celle de de gris chiné pour contraster avec le total black en passant par l'esprit graphique auquel il nous a toujours habituées, tout a été pensé. On note aussi le slogan "No After Party", un message plein d'ironie dans la mesure où la réputation des siennes n'est plus à faire.

FW, fashion week new york, défilé, 2017, AW, automne, hiver, alexander wang, victoria Beckham, altuzarra
Kendall Jenner pour Alexander Wang

Avec Victoria Bekham, Altuzarra et Alexander Wang, le gratin de new York a également pu découvrir la collection de Prabal Gurung, également présentée le 12 février dernier.

Source : Instragram, FF chanel / Youtube, la depeche, VOGUE US, meltyfashion - Crédit : Kevin Trachman, getty Images