Yayou Paris, meltyFashion rencontre les créatrices d'une jeune marque

Aliénor et Victoria nous parlent de Yayou Paris
Ecrit par

La mode se démode mais avec Yayou Paris, elle n'en aura pas le temps. meltyFashion est allé à la rencontre de ses deux créatrices pour une interview exclusive

Ce qui est agréable quand nous avons un coup de coeur c'est que, comme lorsque nous tombons amoureux, cela nous prend et nous emmène loin sans prévenir. C'est l'effet que nous avons ressenti quand nous avons découvert la marque récemment crée par deux soeurs, Yayou Paris. Aussi délicates que JMB, la caresse créole est électrique, ces deux frangines tentent de mettre en morceaux la mode et les collections telles que nous les connaissons aujourd'hui. La saveur que nous offre Yayou Paris est harmonieuse et légère, aussi onctueuse que les tissus exploités. On se plonge dans une soi moelleuse, un lin exquis ou un coton douillet. Mais attention, il n'y en aura pas pour tout le monde.

Chaque mois à partir de septembre, Aliénor et Victoria nous proposeront une nouvelle collection avec un thème différent. Les séries seront donc très limitées. Comme avec les foulards arty d'Astrid Sarkissian, nous ferons, entre autres, le tour de monde. Pour cette première collection "Sakura", actuellement à découvrir sur leur site officiel, nous visitons le Japon à l'aide de détails dépaysants. Mais Yayou Paris, c'est aussi et surtout l'histoire de deux soeurs qui se sont lancées, par passion, dans une aventure folle. Manquant évidemment de fonds, elles font appel à notre amour de la mode pour les aider à construire la prochaine it-enseigne grâce au financement participatif. Nous avons parlé mode et financement avec ces deux perles dont nous allons entendre parler.

mF : Qui êtes-vous ?

Nous avons 22 et 23 ans, nous sommes soeurs, mi parisiennes-mi troyennes. Comédienne pour l’une (Aliénor), communicante et blogueuse pour l'autre (Victoria), notre amour pour la mode nous a réuni dans un projet commun, celui de créer notre vestiaire idéal.

mF : Pourquoi vouloir lancer ce concept de « collection mensuelle » ?

Notre manière de consommer évolue... Nous avions envie d'un vestiaire qui puisse se renouveler tous les mois. Une collection mensuelle nous laisse des possibilités infinies et permet de laisser parler nos envies et notre imagination sans restrictions (ou très peu) ! Nous aimions beaucoup le principe des box, chaque mois, une nouvelle box. Nous avons pensé au même système mais pour des collections. Un nouveau thème tous les mois mais toujours ce même univers !

mF : Vos pièces sont fabriquées en France : pour vous, c'est quelque chose d'important ? Pourquoi ?

On voulait proposer quelque chose de différent. On a jamais autant parler du made in France et du savoir faire français qu’il faut défendre et préserver... Yayou c’était la volonté de privilégier la qualité à la quantité. Une production sur Paris, dans de belles matières, à prix juste.

mF : Comment définiriez vous votre marque ?

On résume souvent Yayou comme une marque qui propose des collections mensuelles, thématiques, en petites séries et made in France mais ce n’est pas juste ça. On a la volonté de faire de Yayou une marque moderne, exclusivement distribué sur le web, active sur les réseaux sociaux, proche de ses clientes et des personnes qui la défendent. Nous avons d’ailleurs mis au point un programme d’ambassadrices qui propose de nombreux avantages à celles qui veulent faire connaitre la marque dans sa région !

mF : La femme Yayou, à quoi ressemble-t-elle ?

La femme Yayou c’est une femme qui, avant tout aime la mode ! Une femme qui prête une attention particulière à la confection des pièces ! Une femme moderne, casual, chic qui aiment les belles matières et le coté "unique" des pièces qu’elle porte.

mF : A partir de quoi choisissez-vous vos thèmes ?

Nous avons des inspirations diverses mais cela vient principalement des tissus. On a bien souvent des idées de thème précis puis on va à la recherche des tissus qu’il nous faut... Parfois on trouve exactement ce que l’on veut alors que parfois telles ou telles matières vont nous faire dériver sur autre chose pour au final changer complètement de direction !

mF : Parlez-moi des matières que vous utilisez.

Pour cette première collection, nous sommes parties sur des matières assez nobles... Du lin, de la soie, du coton, des tissus japonais... On a vraiment fonctionné au coup de coeur ! Pour nous la qualité des matières est primordiale, nous avons par exemple importé du Japon un très beau tissu brodé à la main.

mF : Pourquoi faire appel au financement participatif ?

Nous n’avons malheureusement pas les fonds nécessaires pour totalement se lancer dans l’aventure comme on le voudrait ! Nous voulions éviter d’avoir recours aux banques et rassembler une grande famille autour de nous, une grande Team Yayou. Nous avons donc choisi de faire appel au financement participatif. C’est moderne, c’est une belle aventure. De plus en plus de projet voit le jour, 100% financés par les internautes. Nous devons atteindre 3000€ minimum avant le 1er aout prochain pour que notre "oeuf" explose et atteigne les 100% ! Il n'y a pas de petites sommes et il y a de jolies contreparties à la clef. 5 euros + 5 euros + 5 euros... la cagnotte Yayou peut vite exploser.

Crédit : instagram/yayou_paris, Yayou Paris


1 commentaire
  • J'aime bien